Inspiration

INSPIRATION / L’art végétal du Kokedama | Kokedama’s plant art

Originaire du Japon, le Kokedama est un art décoratif végétal apparu dans les années 1990. Il s’est depuis répandu dans le monde et a conquis de nombreux artistes et fleuristes.

Il est issu de la rencontre entre trois techniques ancestrales japonaises. On retrouve d’abord le Nearai. Il s’agit de plantes sauvages plantées dans une poterie traditionnelle, puis posées sur un petit dôme de terre. Le Kusanomo, ensuite, est une technique qui utilise des plantes de saisons dans une poterie traditionnelle posée sur un jiita (une planche de bois ancien laquée). Enfin, la technique du Bonsaï, qui n’est autre qu’un arbre miniature, taillé, planté dans une poterie. Le Bonsaï nécessite une attention particulière ainsi qu’un entretien délicat. Ce sont ces contraintes qui ont amené progressivement l’apparition du Kokedama.

« Koke » signifie « mousse » et « Dama » veut dire « boule ». Littéralement, ces boules de mousse sont très faciles à entretenir et bien plus simples techniquement que leurs prédécesseurs. Le Kokedama est souvent composé de plantes trouvées en forêt ou en montagne. La technique est simple : il s’agit de former une sphère autour des racines nues de la plante. Pour cela, on utilise de l’argile spécifique que l’on recouvre ensuite de mousse pour obtenir de jolies boules vertes.

Adrien Bénard est l’un des artistes les plus connus dans le domaine, grâce notamment à son magasin qui présente une collection majestueuse de Kokedama. Il est tombé raide dingue de cet art végétal lors d’une visite au Japon. Il a contribué à le répandre en France, en partie grâce à son livre « L’art du Kokedama » écrit avec Marie-Pierre Baudoin.

« La nature est un professeur universel et sûr pour celui qui l’observe», Carlo Goldoni, dramaturge italien.

Originally from Japan, Kokedama is a decorative plant art that appeared in the 1990s. It has since spread worldwide and conquered many artists and florists.

 The Kokedama is the result of the encounter between three ancestral Japanese techniques. First we find the Nearai. These are wild plants in a traditional pottery, then placed on a small earthen dome. The Kusanomo, then, is a technique that uses plants of the seasons in a traditional pottery placed on a jiita (an old lacquered wooden board). Finally, the Bonsai technique, which is none other than a miniature tree, carved, planted in a pottery. The bonsai requires special care and delicate maintenance. It was these constraints that gradually led to the appearance of the Kokedama.

« Koke » means « Moss » and « Dama » means « Ball ». Literally, these moss balls are very easy to maintain and much simpler technically than their predecessors. Kokedama is often composed of plants found in forests or mountains. The technique is simple: it involves forming a sphere around the bare roots of the plant. For that, we use specific clay which we then cover with foam to obtain pretty green balls.

Adrien Bénard is one of the best known artist in the field, thanks in particular to his store which presents a majestic collection of Kokedama. He fell madly in love with this plant art during a visit to Japan. He contributed to spreading it in France, thanks in particular to his book « L’art du Kokedama » written with Marie-Pierre Baudoin.

« Nature is a universal and safe teacher for those who observe it », Carlo Goldoni, Italian playwright.

 

  • Adrien Bénard

  • Adrien Bénard

  • Adrien Bénard

  • Adrien Bénard

  • Adrien Bénard