Rencontre avec Aurélien Guintoli, artisan fleuriste et adepte des fleurs stabilisées.

“Avec le stabilisé, notre créativité n’a pour limite que notre imagination” : cette phrase décrit bien les compositions florales réalisées par notre invité Aurélien Guintoli. Son histoire avec les végétaux stabilisés a démarré suite à une intervention du cofondateur de SecondFlor, Mikaël Nicolas. Il forme aujourd’hui de nombreux fleuristes à s’exprimer au travers de l’art floral et nous raconte son parcours dans cette interview.

SecondNatur : Aurélien bonjour, pouvez-vous décrire en quelques étapes clés votre parcours et votre activité ?
Aurélien Guintoli : J’ai découvert le milieu floral à l’âge de 16 ans grâce à Fabienne Arnaudo (fleuriste à Arles) qui s’est battue pendant 6 mois pour que j’obtienne mon C.A.P en candidat libre. Mon échec scolaire était cuisant à cette époque… Malgré tout, la fleur est vite devenue passionnante. C.A.P en poche je me suis lancé dans la création d’une première boutique que j’ai gardée 1 an et demi. À 17 ans et sans expérience l’aventure s’est stoppée net.
Pendant quelques années j’ai erré de poste en poste, tantôt fleuriste, tantôt serveur, plagiste .… mais la fleur ou plutôt la création était toujours vive en moi. Tous ces voyages du nord au sud, pendant ces années, m’ont appris à entreprendre la vie avec panache. Les expériences florales, notamment à Marseille, ont fait de moi le fleuriste que je suis…
À l’âge de 28 ans, une envie folle de créer un lieu et un univers qui me ressemble a pris vie. Le 3 mars 2015 « Aurélien, artisan fleuriste » est né ; la suite vous la connaissez…

SN : Comment avez-vous découvert les fleurs et plantes stabilisées ?
AG : Je les ai connues il y a 3 ans dans leur forme actuelle, grâce à une intervention de Mikael Nicolas sur les réseaux sociaux. Avant ça, je ne comprenais pas l’intérêt de les travailler. J’avais toujours cette idée de la rose dans son petit carré en verre sur son lit de gravier (vous voyez, le truc moche qu’on voit partout ?). Mon esprit était jusque-là assez étriqué. Ma vision a vraiment changé !

SN : Quel est votre végétal stabilisé préféré ? Pourquoi ?
AG : Je n’ai pas de préférence dans les végétaux stabilisés. Il y a tellement de couleurs, de formes, de textures et de variétés qu’il est difficile de faire un choix ! Mais mon coup de cœur reviendra toujours aux gardénias ou aux œillets ou aux Stéphanois ou aux feuilles d’érable ou et/ou et encore ou… quelle galère de faire un choix, tout est beau !

SN : Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le travail des végétaux stabilisés ?
AG : Ce qui me plaît ? De pouvoir modeler mes envies artistiques comme un peintre avec ses tubes de peinture… Nous vendons uniquement de l’éphémère, ce qui est par essence notre métier. Cependant comme le peintre, avec les végétaux stabilisés nous pouvons exprimer de manière pérenne notre sensibilité artistique. Qu’il est bon d’entendre venant de mes clients : « — votre composition est toujours superbe, elle n’a pas bougée ! » ce qui n’arrive jamais avec du frais.

SN : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent se lancer dans les végétaux stabilisés ?
AG : D’assimiler qu’avec le stabilisé, notre créativité n’a pour limite que notre imagination. C’est ce que je préconise dans mes stages « Stabilisé, une nouvelle histoire ». Je dois bien avouer que souvent la première journée de stage, les stagiaires sont assez réfractaires à comprendre que le stabilisé devient un matériau qui est sublimé par le fleuriste. Dès le deuxième jour, en général, le fleuriste perçoit le stabilisé comme un puits infini de créativité; c’est à ce moment que je crie : VICTOIRE !

SN : Quels sont selon vous les avantages de travailler avec les végétaux stabilisés ?
AG : Elles sont pérennes, robustes, les couleurs résistantes, etc., etc.… on a tout intérêt à les travailler!

SN : Selon vous en quoi les plantes stabilisées sont-elles écologiques?
AG : À vous de nous le dire (NDLR : voir notre page Le stabilisé et l’écologie)

SN : Selon vous, quel avenir ont les végétaux stabilisés ?
AG : Le MOMA de New York ?

SN : Des indices concernant votre prochaine création en fleurs stabilisées ?
AG : hum… Une série est prévue sur la modélisation d’organes tels que les poumons, cœur, etc. etc. Mais chut c’est secret !

Facebook // Aurélien, artisan fleuriste
Instagram // @maisonguintoli


QUELQUES CRÉATIONS

 

Magazine en ligne dédié aux fleurs et plantes stabilisées
Secondnatur est une marque appartenant à
www.secondflor.com.

Online magazine dedicated to stabilized
flowers and plants
Secondnatur is a brand belonging to
www.secondflor.com

CONTACT

FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST

S’inscrire à la Newsletter / Subscribe to the Newsletter