Rencontre avec Pascal Silvestri, fleuriste gardois et formateur international en fleuristerie

Titulaire d’un master en fleuristerie, Pascal Silvestri est devenu un formateur de renom, mais il a su garder du temps pour pratiquer son art floral. Adepte des fleurs et plantes stabilisées, il a longtemps cherché à se fournir chez un grossiste de confiance avant de trouver son partenaire SecondFlor. Il nous fait part de son parcours et de ses recherches dans cette interview.

Secondnatur : Bonjour Pascal, peux-tu décrire en quelques phrases ton parcours et ton activité ?

Pascal Silvestri : Après une première formation chez un fleuriste montpelliérain, je vois en 1997 l’ouverture de ma propre boutique. Pour cela, j’ai suivi un stage de 4 ans à la Chambre des métiers du Gard (Sud de la France). Après de nombreuses formations en Europe, j’ai obtenu un master en fleuristerie puis j’ai continué à enseigner. A ce jour, je collabore avec deux organismes de formation : Formafleurs près de Lyon (France) et une école napolitaine en Italie ( Le mani parlano ). J’ai également conservé mon activité de production de mon atelier, où j’interviens dans le cadre d’événements et d’abonnements.

S.N. : Depuis quand connaissez-vous les fleurs et plantes stabilisées ?

P.S. : Les fleurs stabilisées ont toujours été présentes sur le marché, mais de gros problèmes de qualité n’ont pas vraiment contribué à leur utilisation. Aujourd’hui, les choses sont différentes. Le produit a considérablement évolué, notamment vis-à-vis des problèmes de variations du pourcentage d’humidité dans l’air et également vis-à-vis de la perte de couleur. Lorsque j’ai découvert Secondflor.com, j’ai découvert qu’il existait une variété incroyable de fleurs et de plantes stabilisées. La gamme s’est élargie, et on peut trouver autre chose que du rose.

S.N. : A quelles occasions utilisez-vous ces plantes ?

P.S. : J’utilise des plantes stabilisées dans les abonnements pour les hôtels et restaurants. Mais aussi dans le cadre de l’objet déco, des cadeaux… Ainsi que pour la réalisation de cadres végétaux, décors de stand, salons etc. J’utilise les fleurs et plantes stabilisées pour ces occasions car j’ai plus de temps pour la réalisation des compositions. Mais aussi une plus grande flexibilité dans mon organisation de la production et des expéditions. La longévité du produit est un facteur me permettant d’apporter plus de techniques à mon travail. Je consacrerais plus de temps à une création car elle prend la place d’un objet déco à part entière, et non comme un produit éphémère. La contemplation du travail s’inscrit dans la durée et justifie une plus grande intensité technique.

S.N. : Selon vous, quels sont les atouts majeurs des plantes stabilisées ?

P.S. : Premièrement, la longévité qui permet un stockage précoce, ainsi qu’une réduction considérable des pertes. La diversité des espèces végétales présentes aujourd’hui sur le marché des fleurs et plantes stabilisées permet un travail plus abouti et plus esthétique. Les couleurs obtenues par le procédé de stabilisation permettent également au fleuriste de s’exprimer artistiquement !

S.N. : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent se lancer ?

P.S. : Le travail des fleurs stabilisées est une technique particulière. Pour cela, je conseillerais de tester le produit en achetant un échantillon complet, représentatif de la gamme. Mais aussi de créer un espace spécifique dans leur boutique, pour voir émerger le marché.

S.N. : Quelles comparaisons faites-vous entre les fleurs, mousses et verdures fraîches et conservées ?

P.S. : Ce n’est pas du tout comparable. Le fleuriste doit comprendre qu’il ne s’agit pas de produits concurrents, mais complémentaires. Ouvrir de nouvelles possibilités…

S.N. : En quoi les plantes stabilisées sont-elles écologiques ?

P.S. : Au départ, la fleur doit être bio pour que la stabilisation soit réussie. Les colorants alimentaires sont également naturels. Et bien sûr, le travail des fleurs stabilisées évite des pertes considérables, ce qui est un facteur très important. S.N. : Les plantes stabilisées sont-elles un produit d’avenir ? P.S. : Oui ! Les plantes stabilisées répondent déjà aux marchés existants. Exemple : abonnements, location, cadeaux etc. Ils expriment dans le temps toute la technicité du fleuriste, sa capacité artistique, et contribuent à améliorer son image et sa considération.

Magazine en ligne dédié aux fleurs et plantes stabilisées
Secondnatur est une marque appartenant à
www.secondflor.com.

Online magazine dedicated to stabilized
flowers and plants
Secondnatur is a brand belonging to
www.secondflor.com

CONTACT

FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST

S’inscrire à la Newsletter / Subscribe to the Newsletter