La durée de vie après la mort

1 an ! 2 ans ! Qui dit mieux ?? 5 ans à ma droite ! Ahh monsieur…. 10 ans ! Adjugé à ce monsieur qui s’engage sur une durée de vie de 10 ans.
Quelle est la durée de vie d’un végétal stabilisé ? De nombreux acteurs des fleurs et plantes stabilisées s’engagent. Et pourtant, en analysant simplement la sémantique de la situation, on peut se rendre compte du ridicule de la réponse.

DES PLANTES MORTES

Les fleurs, feuillages et mousses stabilisées ont un point commun avec les végétaux coupés : ils sont morts et bien morts. Dans le cas des fleurs coupées, ils ne leur restent que quelques jours en phase terminale avant de flétrir et de n’être plus présentables. Dans le cas des végétaux stabilisés, ce sursis est prolongé. Même après plusieurs années, la fleur aura perdu de sa superbe mais ne deviendra pas poussière dans la nuit. Il est donc ridicule de parler de durée de vie pour un élément végétal qui n’est plus vivant et qui ne se dégradera pas de manière brutale.

LA STABILISATION

Comme nous l’expliquons régulièrement dans ce magazine, il existe de nombreuses techniques de stabilisation différentes. Chaque fabricant a ses formules secrètes, ses machines. La qualité de la stabilisation peut donc varier sensiblement d’un fabricant à l’autre. Le comportement du végétal dans le temps va donc diverger d’une série à l’autre. On peut considérer qu’au sein d’un même lot de végétaux, dans la mesure où la matière première est 100% naturelle, les résultats peuvent également varier. Entrent en compte également les conditions de stockage, la période de l’année. Autant de facteurs qui influent sur la tenue du végétal.

Il est donc très difficile de faire une généralité et d’annoncer une durée particulière au sein même d’une famille de végétaux ou de techniques de stabilisation.

LES ESSENCES

Chaque essence évolue différemment dans le temps en fonction de nombreux paramètres, le principal étant la technique de stabilisation. Par exemple, les fougères ont tendance à se recroqueviller et à s’assombrir. Le TreeFern lui se dilate et s’éclaircit au fil des mois. La mousse plate sèche quelque peu au toucher mais ne change pas de rendu visuel. La mousse boule par pulvérisation a tendance à s’éclaircir. L’eucalyptus Parvifolia devient presque noir (c’est pourquoi vous n’en trouverez pas chez nous) alors que le Nicoli reste vert clair très longtemps. L’hortensia par immersion a tendance à sécher alors que l’hortensia Extra, stabilisé par absorption, restera souple de nombreuses années. Idem pour l’amarante extra qui ne perd pas ses fleurs contrairement à la version préservée qui s’effrite après quelques mois seulement.

Vous l’aurez compris : on ne peut pas faire de généralités sur l’évolution des végétaux stabilisés dans le temps.

CONDITIONS D’UTILISATION

Si chaque végétal a un comportement propre en fonction de critères de production, son aspect évolue surtout en fonction des conditions d’utilisation. La plupart des fleurs et plantes stabilisées supportent mal l’humidité. La glycérine est attirée par l’humidité. Si le niveau d’humidité de l’air est élevé, la glycérine va chercher à sortir du végétal, emportant avec elle un peu de colorant alimentaire.

Pourtant, si l’air est trop sec, les végétaux auront tendance à sécher plus rapidement. Pire encore, s’ils sont longuement exposés à une lumière directe, les couleurs risquent de passer plus rapidement.

Étrangement, le lichen fonctionne complètement différemment. Il reste souple en milieu humide et devient cassant quand l’humidité de l’air passe en dessous de 40%. Notons que le lichen est stabilisé suivant une technique qui lui est propre.

En conclusion, les conditions d’utilisation des végétaux stabilisés doivent être respectées au mieux afin d’en optimiser leur durée de conservation. N’hésitez pas à contacter le service client de la boutique www.secondflor.com afin d’en savoir plus sur vos végétaux.

UNE SÉLECTION DE QUALITÉ

Le service achat de votre boutique préférée connait parfaitement les contraintes des plantes stabilisés. C’est pourquoi, nous faisons le maximum pour sélectionner les meilleurs végétaux. Le critère de longévité d’utilisation est primordial. Pourtant, la nature est capricieuse. Nous ne pouvons pas contrôler chaque bouquet et certains lots ou bouquets peuvent présenter des défauts de stabilisation. Il arrive également que les critères d’appréciation divergent. Ce qui acceptable pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres. La standardisation notamment. Le végétal stabilisé étant figé, les clients s’attendent souvent à un produit quasi industriel. Il faut pourtant garder à l’esprit que nous travaillons avec la nature et qu’il est difficile de la standardiser.

Magazine en ligne dédié aux fleurs et plantes stabilisées
Secondnatur est une marque appartenant à
www.secondflor.com.

Online magazine dedicated to stabilized
flowers and plants
Secondnatur is a brand belonging to
www.secondflor.com

CONTACT

FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST

S’inscrire à la Newsletter / Subscribe to the Newsletter