Friends

FRIENDS / Kenichi Ohchi

ohshi-montage-886x380

Secondnatur : Bonjour Kenichi. Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre formation et parcours professionnel ?
Kenichi Ohchi : J’ai grandi à Tamba-city, Préfecture d’Hyogo, au Japon où se trouve notre usine. À chaque saison dans cette région du Japon, on peut admirer la diversité des plantes et la beauté de la nature. Durant mes études, je m’intéressais plutôt à la littérature et à l’enseignement. J’ai donc obtenu mon diplôme en littérature japonaise à l’université de Kyoto. Cependant, j’avais toujours à l’esprit notre entreprise familiale. J’ai donc rejoint notre société de stabilisation et de fleurs séchées qui était alors en pleine croissance.

S.N. : Comment décririez-vous l’histoire de Earth Matters en quelques mots ?
K.O. : Earth Matters est la marque de fabrique de notre entreprise: Ohchi Nursery Ltd.. Mon grand-père l’a fondée il y a 58 ans. Il a développé par lui-même la technique de blanchiment d’une plante appelée « Yamashida » (Dicranopteris Linearis). C’est une plante commune qui pousse naturellement n’importe où près de notre entreprise, et personne ne s’y était jamais intéressé. Ce produit est devenu l’identité et la fondation de l’entreprise. Il a continué à se vendre jusqu’à présent et il est utilisé dans l’Ikebana (design floral japonais).
Nous avons défini les objectifs suivants comme étant l’état d’esprit de notre entreprise: « Trouver la nature » et « Ne jamais renoncer à développer la technique par nous-mêmes ». Pendant 58 ans, nous n’avons jamais cessé de développer la technique de fabrication de fleurs séchées et stabilisées. Nous avons actuellement 900 articles de fleurs séchées et 700 articles de fleurs et de plantes stabilisées.
Au départ, l’entreprise n’était qu’une entreprise familiale. Aujourd’hui, nous sommes 200 personnes dans l’entreprise et avec le même état d’esprit !

S.N. : Quelle est votre fonction dans l’entreprise aujourd’hui et depuis combien d’années ?
K.O. : Je travaille ici depuis environ 16 ans, depuis que j’ai obtenu mon diplôme à l’Université. Au cours de mes 10 premières années, j’ai été responsable du Département Développement, qui consiste à trouver de nouvelles essences, à étudier comment les cultiver correctement et à leur donner la plus grande longévité. J’ai également travaillé dans le département d’importation, voyageant dans différents pays afin de trouver la meilleure matière première pour répondre aux besoins de nos clients. Aujourd’hui je suis Directeur Général des Ventes depuis maintenant 6 ans.

S.N. : Quelle importance accordez-vous à l’aspect écologique de la stabilisation des plantes ?
K.O. : Notre entreprise n’utilise que des matériaux naturels. Nous sommes fiers de nous présenter comme  » respectueux de la Terre « , parce que notre processus de fabrication chérit le cycle de la nature. Non seulement pour protéger l’environnement en relation avec la réglementation, mais aussi parce que nous voulons évoluer côte à côte avec l’environnement. Nous portons une attention particulière à l’eau utilisée par notre processus de fabrication. Nous disposons pour cela de notre propre installation de traitement des eaux usées. En restituant l’eau à la nature, nous atteignons un niveau de filtration beaucoup plus propre que les normes requises. Nous n’oublions jamais de remercier la nature qui nous entoure et dont nous apprenons tant de choses.

S.N. : Quelle est, selon vous, la raison du succès des fleurs et plantes stabilisées au Japon et dans le monde ?
K.O. : En conservant et en séchant nos matériaux, les textures, les formes et les couleurs sont conservées pendant de nombreuses années. Ainsi, nous pouvons les expédier n’importe où et n’importe quand, sans risquer qu’ils flétrissent lors des étapes de livraison. Parce que nos produits durent plus longtemps, vous pouvez l’utiliser à votre rythme, selon vos propres designs et inspirations. Au Japon, nos ventes augmentent chaque année. Les gens ici expriment leurs émotions en créant avec des fleurs stabilisées, et leur expression dure ainsi dans le temps. Chaque pays dans le monde a ses propres conceptions idéalistes, des designs étonnants et nous nous attendons à ce que nos produits soient adoptés par les marchés internationaux.

S.N. : Quelle est votre fleur fraîche préférée ? Stabilisée ?
K.O. : Chaque fleur a ses caractéristiques et sa beauté. Je ne peux pas vous dire laquelle est ma préférée, mais je suis vraiment étonné et impressionné par les roses. D’abord grâce à leur forme, puis grâce à leur odeur. J’aime aussi la forme naturelle des arbres en montagne, cela m’apaise.
Dans les produits stabilisés, j’adore le genévrier et le cèdre parce que tous deux conservent leur odeur naturelle.

S.N. : Vous passez votre temps à tuer des plantes. Aimez-vous vraiment la nature ?
K.O. : C’est une question sérieuse ….. Parfois, nous pouvons facilement conserver la texture, la forme et la couleur des fleurs stabilisées et séchées. Nous savons que les fleurs originales sont les plus belles, mais parfois nous l’oublions.
Par exemple, mon grand-père a retiré la couleur du Yamashida. C’est seulement après cela que les gens ont réalisé que sa forme était élégante. Je pense que c’est la même chose avec les fleurs.
Pour cela, je suis fier de mon travail, dans le sens où les gens se rendent compte de la beauté et partagent cette reconnaissance envers la nature.
Cependant, à l’avenir, si tout le monde pouvait reconnaître la grandeur et la beauté de la nature et générer des mécanismes de coexistence, mon travail ne serait alors plus nécessaire. Si cela s’était produit, j’aurais changé mon travail pour seulement cultiver des plantes.

Site web / / / http://www.ohchi-n.co.jp/

 

Secondnatur: Hi Kenichi. Would you please Introduce yourself telling us about your education and professional background ?
Kenichi Ohchi: I grew up in tamba-city, Hyogo-pre in Japan where you can find our factory. Each season, this place in Japan is displaying the diversity of plants and the beauty of nature.
I was interested in literature and education. So I graduated old Japanese literature at university in Kyoto. 
However, I still had in mind my family’s business. So I joined to help taking care of our growing business, which is preserved and dried flowers.

S.N.: How would you describe Earth Matters’ story in a few words?
K.O.: Earth Matters is the corporate brand name of our company: Ohchi Nursery Ltd.. My grandfather founded it 58 years ago. He developed the technique of bleaching one plant called « Yamashida » (Dicranopteris Linearis) by himself. It’s a common plant growing naturally anywhere near our company, and no one have ever been interested in it. This product became the identity and foundation of the company, and has continued to sell untill now, and used in ‘Ikebana’ (Japanese flower design).
We set up these goals as our company’s state of mind: ‘finding the nature’ and ‘Never giving up developing the technique by ourselves’. For 58 years we never stopped developing the technique of making dried and preserved flowers. We currently have 900 stock keeping unit (SKU) items of dried flower and 700 SKU items of preserved flowers and plants.
Initialy it started only as a family-sized business. Today we are 200 persons in the company and with the same state of mind !

S.N.: What is your function in the company today and for how many years ?
K.O.: I have been working here for almost 16 years, since I graduated at the University. During my first 10 years, I was in charge of Development Department, which consist in finding new materials, studying how to cultivate them properly and giving them the greatest life span. I also worked in import department, travelling in different countries finding the best raw materials to meet our costumer’s needs. For the last 6 years, I’ve been the Global Sales Manager of the company.

S.N.: What importance do you give to the ecological side of preserving plants?
K.O.: Our company is only using natural materials. We are proud to present ourselves as ‘Earth friendly’, because our manufacturing process do cherishes the cycle of nature. Not only to protect the environment because of regulation, but also because we want to grow alongside with the environment that surrounds us. We pay close attention to the water used by our manufacturing process and we have our own wastewater treatment facility. In returning the water back to nature, we attain a much cleaner filtration level than the required standards. We never forget to thank the nature around us from which we learn so much.

S.N.: What is, according to you, the reason of the success of stabilized flowers and plants in Japan and in the world ?
K.O.: Preserving and drying our materials, the textures, shapes and colors are maintained for many years. Thus we can ship it anywhere and anytime without the risk of spoiling it in their delivery stages. Because our product last longer, you are able to use it according to your own pace, designs and inspirations. In Japan, our sales are growing every year. People here express their emotions by arranging stabilized flowers and their expression lasts in time. Each country in the world have its own amazing idealistics designs and we are expecting our products to embrace international markets.

S.N.: What is your favourite fresh flower? Stabilized?
K.O.:  Each flower has its characteristics and beauty. I can’t tell you which is my favorite, but I’m really amazed and impressed by roses, first because of their shape, then because of their smell. I also love the natural shaping of trees in mountains, it soothes me.
In the preserved products, I love Jeniper and Cedar because these items retain their natural smell.

S.N.: You are spending your time killing plants. Do you really love nature?
K.O.: That’s a severe question…. Sometimes in preserved and dried flowers we can easily keep the texture, shape, and color of the material. We know that the original flowers are the most beautiful, but sometimes we forget it. For example, my grandfather removed color from ‘Yamashida’. Only after people realized its beautiful shape. I think it’s the same with flower design.
For that, I’m proud of my job in the sense that people recognize the beauty of nature, and share the gratitude toward nature.
However, in the future, if everyone could recognized the greatness and beauty of nature and make mechanisms of coexistence, my job would not be needed anymore. If that had happen, I would have change my job to growing plants only.

Website / / / http://www.ohchi-n.co.jp/

 

QUELQUES PHOTOS | SOME PICTURES

  • IMG_8482-886x380

    Kenichi Ohchi

  • hyogo-886x380

    Préfecture de Hyōgo

  • IMG_8471-886x360

    Ohchi Products